omega-3

Omégas 3 et omégas 6, super-héros de la santé?

On n’arrête pas de nous répéter que les omégas 3 et 6 sont bons pour la santé, à grands renforts de publicité pour des margarines bonnes pour le cholestérol par exemple. Avec leurs noms qui ressemblent à ceux de super-héros, ces acides gras dits « essentiels » sont en effet indispensables à de nombreux processus dans notre corps. Chez Corps Sains Genève, on les aime bien ces omégas 3 et 6, et on ne peut que vous les recommander dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré. Mais que font-ils donc de si spécial pour que tout le monde chante leurs louanges?
Les omégas 3 et les omégas 6 sont des acides gras essentiels. Pourquoi « essentiels »? Parce que le corps ne peut les synthétiser lui-même. Les besoins en omégas 3 et 6 doivent donc être comblés par l’alimentation ou des compléments. Parmi les omégas 3, seul l’acide alpha-linolénique (AAL) est « essentiel ». En effet, les autres acides gras oméga-3 peuvent être synthétisés par l’organisme à partir de l’AAL. Même chose pour les omégas 6: seul l’acide linoléique (AL) est dit « essentiel » puisque les autres peuvent être fabriqués en effet par le corps à partir de l’AL.
Pourquoi sont-ils indispensables? Les omégas 3 et 6 jouent un rôle important dans le système nerveux, immunitaire, cardiovasculaire, ainsi que dans la réduction des inflammations, des allergies et la guérison des blessures. Surtout, ils assurent un rôle de protection des artères et du cœur. C’est pour cette raison qu’ils sont conseillés dans les régimes anti-cholestérol, mais pas seulement.
On les trouve où ces omégas? Les omégas 3 se trouvent dans les graines et huiles de lin, de chanvre, de chia, de citrouille mais aussi dans les poissons gras (maquereau, saumon, hareng, thon, sardine). Les sources d’omégas 6 les plus connues sont les huiles de tournesol, de carthame, de pépins de raisins, de bourrache, d’onagre, de cassis et la spiruline. Contrairement aux omégas 3, les omégas 6 sont présents en abondance dans notre alimentation moderne… et c’est bien là le problème, comme nous allons vous l’expliquer.
Attention aux omégas 6! Consommés en excès, ils diminuent en effet les effets positifs des omégas 3! Car en gros, ils se battent entre eux pour obtenir les enzymes et les vitamines dont ils ont besoin afin d’être métabolisés. De plus, trop d’omégas 6 peuvent favoriser des maladies inflammatoires comme l’asthme ou l’arthrite, et provoquer des douleurs. Tout est donc une question d’équilibre! Or nous consommons beaucoup trop d’omégas 6 dans notre alimentation moderne, et pas assez d’omégas 3… Ce déséquilibre dans nos assiettes favorise les maladies cardiovasculaires, ainsi que les troubles allergiques et inflammatoires.
Donc on mise à fond sur les omégas 3! Chez Corps Sains, nous pouvons vous proposez les meilleurs conseils nutritionnels grâce à la nutrithérapie. La nutrithérapie est une approche thérapeutique globale qui vise à renforcer les défenses naturelles des patients en optimisant leur alimentation. Ici, il n‘est pas question de régime, mais de bien manger, en fonction de ses propres besoins, pour être en pleine santé. Nos conseils en nutrition vous permettent de prévenir et traiter certaines affections ou maladies, et de rester jeune et en bonne santé le plus longtemps possible. Avec nous, les omégas 3 n’auront plus de secrets pour vous, mais nous ferons le point sur votre alimentation dans sa globalité.
Mots-clés: omégas 3, omégas 6, acides gras, alimentation, santé, maladies cardiovasculaires, inflammations, allergies, cholestérol, corps sains, Genève, nutrition, nutrithérapie

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *